Loy Krathong à Chiang Mai, deux festivals pour le prix d’un

Articles Thaïlande

C’est un soir de pleine lune, la première du douzième mois du calendrier lunaire thaïlandais. Dans une douce lumière de Novembre, la saison des pluies se finit, et commence le début de la saison fraîche.

L’événement a été très attendu, et la ville en fête s’est parée de milles feux pour le célébrer. Alors que les préparatifs se sont étalés sur plusieurs jours, ce soir l’impatience des habitants est à son paroxysme, et leur énergie contagieuse. Rejoindre les quartiers du centre relève du parcours du combattant tant il y a du monde pour l’occasion : on joue des coudes pour se frayer un passage près de la rivière. Dans les rues, des stands de nourriture sont à profusion, des odeurs alléchantes de grillades et de fruits exotiques aiguisent tous les appétits à chaque coin de rue. Bientôt, danses et musiques s’emparent des moindres ruelles. Les parades s’enchaînent, et les feux d’artifice éclatent en bouquets.

Pour Loy Krathong, Chiang Mai devient le théâtre d’une des plus belles fêtes du pays…

 

Lanternes lors du Festival Loy Krathong - Chiang Mai

 

Les premiers voeux commencent déjà à s’envoler dans le ciel… les premières offrandes de lumière pour Mae Khongkha. La déesse des eaux prend une place primordiale dans la vie des thaïlandais : si elle est remerciée pour l’eau des récoltes passées, elle est encore sollicitée ce soir pour apporter chance et bonheur aux habitants. Très vite, les fleuves sont inondés de krathongs. Comme des fourmis lions qui courent sur l’herbe, les radeaux en forme de lotus en fleur dérivent un à un en file indienne sur les eaux, emportant avec eux encens et bougies en leur coeur. Parfois, on surprend certains fervents y glisser une pièce pour ajouter la bonne fortune à leurs souhaits de prière, avant de les faire voguer doucement au loin.

 

Festival Loy Krathong - Chiang Mai

 

La nuit noire enlace maintenant un ciel asphyxié de lumière : des milliers de lanternes ascendantes au combustible en papier de cire envahissent le ciel, et sont autant de prières d’avenir pour les thaïlandais que de signes de purification pour leurs esprits. C’est un temps pour abandonner leur rancune, colère et mauvais sentiments, et faire voler leurs espoirs de pardon tandis qu’ils exorcisent leurs fautes.

Sous un ciel couvert de ces étoiles vacillantes en papier de riz, les visiteurs veulent faire partie intégrante du festival et font le tour des temples illuminés pour y faire voler eux aussi, une, deux, trois lanternes…

Sur les rives du Chao Phraya, tous ces scintillement éphémères ont un brin romantique.

 

Festival Loy Krathong - Chiang Mai

 


Découvrez également nos autres publications sur la Thaïlande : notre portfolio consacré au quartier Chinatown et aux plus beaux  temples de Bangkok, , ainsi que la vidéo de nos 3 semaines de voyage.


 

TAG
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT